«

»

sept 27

avatar

Petit tour d’horizon des séries qu’on devrait tous avoir vu…

Parcequ’il n’y a pas que le jeu vidéo dans la vie, voici une petite présentation des séries que j’aime et que je vous conseille.

Vous aurez sans doute déjà vu certaines d’entre elles, tout dépend de votre degré d’addiction à ce genre de divertissement, pour ma part force est d’admettre que je suis un peu une victime et que j’en consomme une grande quantité.

En même temps ce n’est pas ma faute si tant de belles productions nous sont proposées!

 

  • Game Of Thrones

Ce n’est pas un hasard si j’en parle en premier! Je ne pourrais pas dire que c’est ma série préférée tant j’en ai vu de passionnantes, mais elle arrive incontestablement dans mon top 3.

Produite par HBO d’après l’oeuvre de George R. R. Martin, cette saga dispose de moyens dignes des plus grandes productions hollywodiennes.

Elle retrace la vie de bien des personnages se disputant la légitimité du trône de Westeros. Nous suivons particulièrement le destin de la famille Stark (rien à voir avec la Freebox), régnante sur les terres de Winterfell, le royaume du Nord. Ned Stark, le roi Seigneur de Winterfell, est interprété par Sean Bean, acteur issu du grand écran bien connu pour son rôle de Boromir dans la trilogie du Seigneur des Anneaux.

N’espérez pas trop de combats épiques, ici tout passe par le canal sournois du complot et de la ruse. Les nombreux personnages, tous charismatiques et brillamment interprétés, usent et abusent de l’intrigue pour parvenir à leur fin, ce qui nous donne une série résolument orientée vers la complexité du scénario et de l’histoire contée.

Sur un format court (seulement 10 épisodes par saisons, actuellement au nombre de 2), le réalisateur nous ballade de famille en famille (il n’est pas rare de suivre 7 ou 8 histoires en parallèle) au fil d’une intrigue bien ficelée, passionnante et captivante. Si vous disposez des 20 épisodes actuels, il vous sera difficile de ne pas les enchaîner au détriment de votre santé, de votre travail et de votre famille :)

J’ajoute pour terminer que le style résolument médiéval use avec subtilité du fantastique, renforçant une espèce d’impression de réalisme, ou du moins de forte crédibilité.

  • Battlestar Galactica

Voilà bien une série dont je serais tenté de dire qu’elle est ma préférée (mais bon, je reste avant tout un adorateur inconditionnel de Mulder). Pour tout fan de Space Opera qui se respecte, ou plus globalement de SF, BSG est une monument du genre, propre à vous inciter à brûler votre intégrale Star Wars.

Encore une fois, la plastique de la série est tout à son avantage. On sent les gros moyens, la réalisation n’a pas à rougir face à la plupart des grands films de SF. Les acteurs sont pour certains exceptionnels, d’un charisme incroyable (merci Bill Adama!). A ce propos, vous apprécierez le fait que rien n’est blanc ou noir! Les héros ne sont pas parfaits, ils ont des aspérités sur leur carapace de vertu! Mine de rien ça donne beaucoup de profondeur à l’histoire.

Mais tout comme Game Of Thrones, la force de la série réside dans son scénario, incroyablement captivant. Pour ma part, j’ai enchainé le pilote et les 4 saisons (plus de 24 épisodes chacune) en même pas une semaine et demi, sombrant lentement vers le stade du zombie par carence de sommeil.

On parle ici d’une saga terminée, avec une vraie fin, ce qu’il convient de souligner tant j’ai pu être déçu par des production interrompues qui nous ont laissé sur notre faim (merci Flashforward…)

Tout commence par la destruction totale de l’humanité. Une belle mise en jambe me direz-vous! Dans la grande lignée des oeuvres traitant de la place de l’intelligence artificielle dans la société future, nous nous faisons tout simplement exterminer par nos créations.

Les cylons de leur petit nom, ont été créé par l’homme pour le servir. S’en est suivi une guerre sans pitié, et la série débute après 50 de trève, 50 ans de paix.

Les cylons ont été repoussé loin hors de l’espace occupé par les hommes, regroupés en 12 colonies, chacune ayant sa planète. Nous découvrons alors le Battlestar Galactica, croiseur de combat antédiluvien, possédant la particularité de n’avoir aucun système informatique moderne, histoire de ne pas se faire infecter de virus. Et oui, les cylons sont avant tout des machines qui savent neutraliser facilement n’importe quel dispositif moderne via son réseau.

Nous voici donc à bord du vaisseau, qui prépare la cérémonie qui marquera la fin de son service, destiné à servir de musée à la gloire du passé. La guerre étant finie depuis 50 ans, les hommes se relâchent et pensent que tout cela est bien derrière eux.

Seulement voilà, une attaque massive et soudaine des cylons détruit, à grand coups d’ogives nucléaires, l’intégralité des 12 planètes de la colonies, non sans neutraliser instantanément tout les systèmes de combats moderne.

La civilisation humaine est détruite, l’armée neutralisées et annihilée. Sauf que… le Battlestar Galactica n’a pas été impacté par cette attaque informatique, du fait de sa conception archaïque.

Ainsi débute la série, par la fuite du Battlestar Galactica, escortant une flotte réduite de vaisseaux civils contenant les derniers représentants de notre espèce en quête d’un nouveau coin de galaxie où rebâtir la civilisation, poursuivis par des hordes de cylons bien déterminés à finir le boulot!

Je n’en dirai pas plus, si ce n’est que les cylons ont évolués depuis la fin de la guerre et qu’il ont conçu une nouvelle génération, nous ressemblant en tout point, faits de tissus et de sang comme nous. Je vous laisse imaginer ce qui s’en suit, on passe notre temps à suspecter untel ou untelle d’être un cylon… et ce ne sont pas les surprise qui manquent!

Si vous aimez la SF, vous DEVEZ regarder cette série!

  • Californication

En tant que fan de Mulder, j’avoue avoir été dubitatif à l’annonce de cette série, tant il est difficile pour moi d’imaginer David Duchovny dans un autre rôle.

J’étais loin de m’imaginer à quel point il partait dans une direction différente en endossant le costume de Hank Moody.

Hank est un écrivain très célèbre, qui a fait un carton majeur grâce à son dernier bouquin. Ses occupations dans la vie sont très simples: il aime niquer tout ce qui bouge, picoler, consommer toutes les substances qui lui passent sous la main, dconner avec son pote Runkle qui partage les mêmes passions dans la vie, en plus d’être accessoirement son agent.

Et puis Hank doit aussi gérer sa « vie de famille », à savoir essayer de ne pas être un trop mauvais père pour sa fille Becca et reconquérir son ex-femme, Karen, qui a fini par le jeter face à tant de débauche.

Alors dit comme ça tout parait très classique, presque bateau et surtout pas très joyeux.

Sauf que… Californication va vous apprendre le vrai sens de l’expression « no limit », on parle ici d’une avalanche de situation improbables, de sexe, de quiproquos hallucinants, le tout porté par le magnifique sens du scandale de Hank. C’est Mr Scandaleux saupoudré d’un zest de Jean-Louis Connard, d’une pincée de Jean-Michel Pète-Couille et d’une bassine de Jean-Pierre Rienabattre.

Bon voilà, Californication ça ne s’explique pas plus, ça se vit!

 

  • Spartacus

Tu aimes les films de gladiateurs? Ici vous allez être servis en fessiers musclés et autres pectoraux luisants!

Dans la lignée de 300, en termes de réalisation, Spartacus vous raconte l’histoire du-dit personnage en mode pas subtil.

Ici, on ne verra pas un épisode sans vingt litres de sang (minimum), douze parties de corps sectionnées, une partouze romaine ou un petit cinq à set dans une ruelle!

Cachez les enfants et madame, car celle-ci pourrait bien vous demander pourquoi vous regardez un porno à 18h30…

Je ne vais pas m’étaler sur le scénario (après tout c’est dérivé de faits historiques assez connus), mais ne croyez pas que cette série est uniquement dédiée aux excès visuels en tout genre, l’intrigue est très bien foutue. En gros c’est très axés sur le comportement de la noblesse et les implications sur la vie des esclaves. Vous n’êtes pas au bout de vos surprises!

Je vais surtout vous expliquer la chronologie et histoire de la série, car c’est un tantinet compliqué!

Tout commence par la saison 1, Blodd and Sand. A la suite de celle-ci, l’acteur principal, jouant le rôle de Spartacus, Andy Whitfield, est tombé gravement malade, atteint d’un cancer.

Du coup ils ne pouvaient pas enchaîner le tournage de la saison 2 et ont décidé de tourner un prequel en attendant qu’il se soigne.

Gods of Arena se passe donc avant la saison 1 et l’arrivée de Spartacus dans l’histoire.

Le problème, c’est que finalement Andy Whitfield n’a pas réussi à vaincre la maladie et s’est éteint peu après la diffusion de Gods of Arena.

Ils ont donc changé d’acteur et ont pu tourner et sortir la saison 2, Vengeance. je vous avoue que je préférait le premier acteur, mais bon ça reste du très lourd.

Je vous conseille de les voir dans l’ordre de production: saison 1, prequel, saison 2. C’ets un excellent divertissement servi par une réalisation et un visuel de grande qualité.

  • Pêle-mêle

Vous arrivez à la fin de mon article, je vais simplement vous donner d’autres noms, plus rapidement, car je sens que je vais vous perdre (si c’est pas déjà fait!)

Vous connaissez sans doute Dexter. Non? Alors c’est une grave erreur! Voici sans doute une des série qu’on aime ou qu’on déteste, sans juste milieu possible. Si le fait de suivre la vie d’un tueur en série travaillant pour la police de Miami en tant que légiste expert en tâche de sang peut paraître immoral, c’est surtout le rythme de narration qui en rebute certain. C’est une série d’ambiance, l’action n’y est pas prépondérante. Mais quelle ambiance… à tester obligatoirement!

Je suis obligé de parler de Blue Mountain State aussi. C’est moins connu, mais la vie d’Alex Moran et de son pote Samy vaut le détour. La série tourne autour du quotidien des joueurs de l’équipe de football du lycée de BMS. Alcool, sexe, drogue, situation débiles, plans improbables… Du gros no limit bien bien trash. A voir d’urgence pour vous fendre la pêche!

Ensuite, faites le tri: The hard times of RJ Berger, Misfits (saison 1 et 2 surtout), Boardwalk Empire, Justified… tout ça c’est à voir, ou du moins à essayer.

Je terminerai par les séries à éviter: Flash Forward, Jericho et V, bien que d’excellentes productions, ne sont pas terminées et ne le seront jamais. Evitez de vous lancer dedans ou vous serez frustrés… (enfin Jericho ils ont fait une mini saison pour clore, mais c’est naze).

 

Voilou, de quoi vous occuper un moment!

 

8 comments

Passer au formulaire de commentaire

  1. avatar
    mushu

    Pas mal mais j’ajouterai

    Fringe
    Docteur House
    Terra Nova
    The tudors
    True blood

  2. avatar
    pilsus

    Et Breaking bad!

  3. avatar
    blackorwhite

    Game of thrones, je plussoie , excellente série ! Californication dans son genre mais j’ai pas accroché longtemps, Spartacus après un début intéressant a pour moi vite sombré vers le « faut au – 5 min de nichons & 5 min de sang par épisode » .

    En plus vieilles séries HBO, je me dois de conseiller ma série pour l’instant toujours pas détronée « The Wire » avec en acteur principal un flic irlandais Mc Nulty aux défauts qui sont aussi réjouissants que ses qualités et une description du milieu policier impressionnante de réalisme socialo-politico-économique (au début des diffusions, qd on interrogeait les télé-spectateurs, ils se demandaient si c’était un documentaire ou une série). Venant aussi d’HBO, Les Sopranos j’ai pas mal aimé mais s’est selon moi essouflé après 4 saisons, on avait fait le tour du sujet je pense.

  4. avatar
    mushu

    Petit ajout, Burn Notice

  5. avatar
    Rootsy

    Sympa la liste en effet

    J’avoue que j’ai pas accroché tant que ça sur game of throne, la saison1 m’a laissé sur ma faim sur les scènes de guerre (cherchez pas vous verrez jamais une armée de plus de 20 gonz a l’écran, même si les persos citent des armées de milliers, voire dizaines de milliers de soldats) … bref beaucoup trop peu de fight la dedans a mon gout :p

    Ça me fait penser que j’ai pas maté grand chose de BSG, le pilote et les quelques premiers épisodes que j’ai vus étaient pourtant sacrément bons, visionnage a poursuivre donc.

    Spartacus : la plus monstrueuse des séries a mon gout, y’a tout dedans : l’intrigue politique, la baston, le cul … j’adoooooooooooooooooooooooore !

    Bon sinon sur la liste je rajouterais bien les How I Met Your Mother, je suis en train de les plier en ce moment (me reste 1 saison et demi a mater) et ça déchire vraiment !

  6. avatar
    mushu

    Ajout de Alphas et de Breakout kings

  7. avatar
    Darkesteban

    bon les cocos, j’avais pas vu ce poste mais va falloir réviser les classiques les amis::)
    plusieurs bonnes séries sont citées mais bon selon moi, il manque quand même les cadors:

    Breaking Bad : meilleure série actuelle et de loin: série terminée fin septembre en apothéose (pour une fois qu’une fin rassemble les fans à l’inverse de DEXTER -_-). histoire d’un prof de chimie atteint d’un cancer et qui se lance dans le traffic de méthampétamine pour mettre sa famille à l’abri du besoin
    c’est juste énormissime à tous les points de vue (casting, scénario, réalisation,..)

    Boardwalk empire : sur la période de la prohibition aux USA et la montée de la mafia, Atlantic City et des grandes figures du milieu du 20ème siécle : Al Capone, Lucky Luciano,… si vous aimez les films ou série sur ce milieu, foncez
    chaque épisode est un petit bijou (production HBO : gage de qualité)

    Walking Dead: tiré du comics américain: série sur les zombies: très lourd psychologiquement, gore et dramatique comme il faut. devenu pour information la série cablée la plus regardée aux USA à ce jour

    côté comédie ; Big bang Théory : série sur des physiciens Geeks à mourir de rire: les personnages sont très attachants et c’est hilarant vu les sujets abordés. on a tous un peu une âme de geek en soi^^

  8. avatar
    kighafarz

    Oui alors depuis l’eau a coulé sous les ponts, suite à mon arrêt quasi total des jeux vidéos pendant un an j’ai regardé des tonnes d’autres séries.
    Donc si je devais refaire l’article je parlerais de:

    > Breaking Bad! Je pense pouvoir dire que c’est la série la plus aboutie de tous les temps, en ce sens que du début à la fin il n’y a pas une fausse note, tout se tient, les personnages sont d’une profondeur abyssale, et la montée en puissance, la réussite du crescendo dans la folie est de toute beauté. Donc je valide ton premier choix :) (pour Dexter, en tant que fan de la première heure, j’avoue que la fin m’a aussi laissé sur ma fin… à l’inverse de BB!)

    > Boardwalk Empire: Mon dernier ocup de coeur, j’ai découvert il y a 3 mois et j’ai littéralement bouffé les 3 premières saisons (genre en 2 semaines, nuits blanches et tout) en même temps qu’une partie de mon stock de whisky (oui, comme il ne se passe jamais plus de 8 sec sans voir qqun picoler ça me donne envie). Absolue réussite dans l’immersion, cette faculté de nous immerger dans une époque via les costumes, les musiques, les « gueules »… Et un Steve Buscemi Grand, Grandiose même. Bref, je surkiffe absolument. Donc je valide ce choix aussi!

    > The Walking Dead: A l’inverse de Boardwalk, j’avais regardé la 1ere saison à l’époque quand c’est sorti et, je sais pas, j’avais pas vraiment eu envie de poursuivre… Mais quelle erreur! Une grosse tuerie (au propre et au figuré), une vraie série gore, dans la pure tradition des vieux films de zombies. C’est crado, les acteurs ont du chien (Merle et Daryl, merde je les kiff) et même si la saison 4 a démarré un peu planplan, le finish de cette première moitié a bien relancé la machine, vivement février pour la suite! Je valide ton 3eme choix!

    > How I Met Your Mother: Comment j’ai fait pour rater çaaaaaaa!!! Ma nouvelle drogue, Barney est officiellement ma nouvelle idole. Une tuerie intercosmique.

    > Homeland: Pour les fans de guerre froide et d’espionnage, un des meilleurs jeux d’acteur que j’ai vu dans une série (à part BB bien sûr).

    > American Horror Story: une vraie série d’horreur, pas simplement visuelle, mais plus encore dans l’aspect aprfois insoutenable de ce qui arrive aux protagonistes. c’est pas vraiment tout public… l’originalité? Chaque saison est indépendante et n’a strictement rien à voir avec les autres. Ce sont les mêmes acteurs, ce qui permet d’apprécier leur talent tant ils arrivent à enchainer les rôles différents. Première saison assez réussie dans un manoir hanté, puis la seconde exceptionnelle dans un asile de fou tenu par des religieuses dans les années 60 (condition de la femme, place de l’homosexualité, vieu médecin nazi à la retraite… que de la joie) et en ce moment la 3eme, Coven, sur les sorcières. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est pas Charmed!

    > Da Vinci’s Demons: Leonard de Vinci en mode djeun avec une espèce de perfecto en cuir? ça a l’air ridicule? Oui, mais il y a un je ne sais quoi d’irrésistible dans cette américanerie européenne. La bonne série passe temps, et pas si mal réalisée!

    >Downton Abbey: Quoi? Une série pour meuf? Oui mais j’assume! La noblesse rurale anglaise des années 10-20, la condition des domestiques, les ravages de la première guerre mondiale… ça se passe en même temps que Boardwalk Empire, et regarder les deux est assez amusant: on voit la différence de moeurs entre les maniérés anglais et leurs sales cousins yankees!

    >Hannibal: A voir absolument si vous aimez l’ambiance saine et joyeuse des films et bouquins relatant la vie de Hannibal Lecter. ici on se place au commencement, et l’acteur qui incarne le canibal est vraiment… terrorisant. Réalisation de haut vol, beaucoup dans la suggestion, cette série fout vraiment mal à l’aise. Et j’adore ça!

    > Vikings: Ragnar Lodbrok, le premier Viking a avoir tenté de rejoindre l’angleterre et mené une unification des clans nordiques. Série à petit budget, pour autant tout est dans les acteurs. Le principal n’a jamais rien fait avant, pourtant il est excellentissime. D’ailleurs c’est lui qui jouera Arthas dans le film Warcraft :) Surtout ne pas rater cette série, qui réussi le tour de force de nous rpésenter les vikings comme des monstres barbares mais pas du tout cruel. Ce détachement dans le fait d’oter la vie, cette normalité dans le massacre font que malgré tout on est très attachés aux personnages. Enfin je sais pas, faut le voir pour comprendre.

    > The Borgias: et pas Borgia! Je parle bien de la série US avec Jeremy Irons (pardon quoi!), et pas de la version semi française dont j’ai pas supporté plus de 2 épisodes. Malheureusement la série est arrêtée et pas finie, mais la dernière saison (la 4 si je me souviens bien) conclue une grande trame, donc c’est acceptable. Toute la finesse des intrigues politiques du Vatican durant la première guerre d’Italie, les turpitudes sexuelles du pape, ou comment il place ses pions, abat ses adversaires… Un régal

    Il y en a d’autres bien sûr, mais il y a aussi celles que vous pouvez éviter pour cause de jeu d’acteur maxi moisi comme: Under the Dome, Revolution (bon je la regarde quand meme mais…), Sleepy Hollow, Arrow, Dracula, Le Tunnel…

    Et celles que j’attends, comme Almost Human (bon j’ai commencé voir mon article), the hundreds, …

    Au boulot!

Laisser un commentaire